Des pratiques innovantes pour assurer la continuité pédagogique

Des pratiques innovantes pour assurer la continuité pédagogique

La Mission Innovation Expérimentation du pôle Dfie s’est engagée à valoriser les pratiques innovantes développées pour assurer la continuité pédagogique dans le contexte de la fermeture des écoles et d’un enseignement à distance. Elle s’est appuyée pour cela sur son dispositif de repérage et sur les 19 réponses à un questionnaire qu’elle a proposé entre le 17 mars et le 27 avril 2020 aux enseignants des 1er et 2° degrés impliqués dans l’innovation. Voici ci-dessous les pratiques que nous avons identifiées comme les plus novatrices.

La coordination de la continuité pédagogique à l’échelle de l’établissement ou de l’école

Certaines pratiques ont été mises en place pour soutenir de façon active des liens, au service d’une continuité pédagogique et éducative, entre l’équipe de direction, les enseignants et les familles. Ces pratiques, dépassant une communication descendante des informations, visaient des relations transversales et diversifiées entre tous les acteurs. Impulsées par la direction des établissements, il s’agissait de recueillir les besoins des enseignants, de favoriser leur entraide, de prendre en charge les élèves décrocheurs, et aussi de favoriser le lien social entre les personnels et avec les familles, et de soutenir le sentiment d’appartenance à l’établissement.

La circulation de l’information et la construction de liens se sont appuyées sur des échanges réguliers avec des temporalités différentes (journaliers, en début de semaine, avant et après les vacances), à partir de différents supports et selon différentes modalités : groupe de travail à distance ; lettre d’information (créée parfois pour l’occasion, pouvant être portée par le professeur documentaliste) ; portail de l’ENT ; cahier de liaison en ligne (edumoov) ; visio conférence, que ce soit avec les outils institutionnels ou non ; et aussi mail, téléphone, SMS.

 

Des exemples de pratiques 

Une rubrique journalière sur le blog du lycée

« 1 jour, une idée… » une rubrique, accessible depuis le portait de l’ENT, qui propose des activités ludiques, créatives, motivantes pour créer du collectif, de l’engagement et maintenir un sentiment d’appartenance au lycée.

  • Organisation de temps de régulation entre des acteurs clés, par exemple équipe de direction et professeurs principaux.
  • Utilisation de la visio et des messages de Messenger pour conserver un lien étroit entre le principal et les enseignants.
  • Pause-café ouverte à tous les personnels en visio chaque jour à 10h.
  • Organisation de portes ouvertes virtuelles.
  • Confection de visières par les professeurs avec les imprimantes 3D des ateliers du lycée.

Le travail collectif entre les enseignants

Des enseignants ont réussi à maintenir du collectif pour coordonner les enseignements et assurer le suivi des élèves, dans leur diversité. Ils ont travaillé entre professeurs d’une même discipline, d’une même classe, d’un même niveau scolaire, ou encore entre professeurs principaux pour échanger des informations, mutualiser des ressources, des pratiques, des idées mais en ayant rarement le temps d’échanger sur ce qui était partagé. Par ailleurs, comme l’exprime cet enseignant, le collectif a aussi été une source d’aide pour assurer les nouvelles missions confiées : « C’est une autre expérimentation du travail d’équipe, se soutenir ».

Le travail collectif a pris appui sur les outils collaboratifs de l’établissement (fil de discussion, dossiers partagés, cahiers de texte et agenda de l’ENT, Tribu) mais également sur d’autres outils tels que Whatsapp, Google Drive, Pearltrees, padlet, skype.

 

Des exemples de pratiques 

  • Visio hebdomadaire au sein de l’équipe d’une même classe pour structurer la coordination pédagogique ;
  • Tableau collaboratif de planification du travail demandé aux élèves : chaque professeur renseigne la durée, la périodicité et la quantité attendue ; le professeur principal assure la coordination et l’harmonisation ;
  • Planning de coordination des classes virtuelles proposées aux élèves chaque semaine ;
  • Tableau partagé entre les professeurs pour repérer les élèves faisant acte de persévérance ;
  • Élaboration et partage de tutoriels d’utilisation des outils numériques.

L’enseignement à distance et le suivi des élèves

Les activités d’enseignement mises en place visaient aussi bien les apprentissages d’une notion nouvelle que des révisions, des exercices, des évaluations, des remédiations, voire la conduite d’un projet pédagogique. Ces activités étaient structurées à partir d’un plan de travail journalier ou hebdomadaire. Certains professeurs ont fonctionné sur un modèle de classe inversée alternant des temps asynchrones de mises à disposition de ressources et de consignes et des temps de classe virtuelle synchrones. D’autres ont proposé des ressources et des travaux à réaliser et à renvoyer ou à déposer sur une plateforme numérique, les travaux une fois corrigés étaient retournés aux élèves et également aux familles pour les plus jeunes. Ces enseignants ont eu tendance à se dégager des outils institutionnels comme la Classe virtuelle du CNED et à créer leurs propres ressources à partir d’une diversité d’outils numériques. Certains se sont attachés à articuler l’utilisation des outils numériques avec des supports matériels, notamment le manuel scolaire, le cahier ou classeur. Plusieurs enseignants ont proposé des activités différentes, nouvelles, plus ludiques que ce qu’ils font habituellement. Ils ont également profité de cette occasion pour apprendre aux élèves des usages de nouveaux outils numériques. Si les enseignants les plus réactifs sont ceux qui avaient déjà développé des usages des outils numériques et des activités en distanciel, d’autres se sont attachés à se former en utilisant des parcours Magistère, FUN Mooc, les webinaires de la DANE, des outils Canopé et des tutoriels de collègues. Comme l’exprime l’un d’entre eux : « Au moins, on a tous franchi un cap! »

 

Des exemples de pratiques 

    • Nature des activités

Exposé d’un élève de CM à l’aide de Genially (école de Rivolet)

    • Évaluations à partir d’un formulaire Google, évaluations avec kahoot permettant une collecte et un traitement immédiats des données (pourcentage de réussite,  erreurs,  diagrammes de progressions…) et un retour rapide aux élèves ;
    • Rallye lecture en ligne ;
    • Lecture offerte via une capsule vidéo pour aider les élèves à entrer dans l’activité scolaire
    • Travaux pratiques virtuels en sciences ;
    • Exercices interactif avec Quizinière ;
    • Capsules vidéo supports d’apprentissage ;
    • Réalisation d’émissions de radio (Les ateliers de Radio B) ;
    • Vidéo de flashmob pour créer du collectif ;
    • Réalisation d’un clip vidéo musical collectif
  • Modalités d’organisation

Correction collective asynchrone d’une leçon d’histoire via une capsule vidéo

    • Communication et structuration des consignes et des ressources à l’aide d’un fichier texte structuré avec des hyperliens, padlet , infographie Genially, capsules vidéos différenciées pour les parents et  les élèves) ;
    • Visioconférence en fin de semaine avec discord, plateforme de jeux vidéo, et un fichier texte collaboratif pour réaliser le bilan de la semaine et en conserver une trace collective ;
    • Suivi du travail des élèves (dépôts, sollicitations…) sur un smartphone avec les notifications de l’application mobile Pronote ;
    • Réalisation de courts tutoriels avec Screen-cast-o-matic pour aider parents et élèves à l’utilisation des outils numériques utilisés.
  •  Prise en charge des élèves en difficultés

    • Adapter le travail, en l’absence d’ordinateur, pour qu’il soit réalisable avec les applications d’un smartphone, mettre à disposition des impressions papier ;
    • Évaluer sur la base d’un contrat de confiance permettant aux élèves de s’entraîner à loisir à l’aide d’applications dédiées, sachant que 80% des questions seront dans l’évaluation sommative ;
    • Différencier le travail en rendant certains travaux et exercices facultatifs, en variant les supports ;
    • Proposer des corrections personnalisées asynchrones ;
    • Remotiver élèves et parents quand des signes de relâchement se manifestent en s’adressant collectivement à eux via une capsule vidéo.

Témoignage d’une professeure des écoles dans sa mise en œuvre de la continuité pédagogique pendant la période de confinement

  • Épisode 1  :Transposition de ma classe physique dans la classe virtuelle
  • Épisode 2 : Régulation de mes pratiques pédagogiques à partir des retours des élèves et des parents
  • Épisode 3 (à paraître)

Le micro est dans la classe de la Webradio de l’IFé : La continuité pédagogique au lycée Condorcet de Saint-Priest, dans quelles conditions ?

En savoir plus, écouter l’émission

Une réaction au sujet de « Des pratiques innovantes pour assurer la continuité pédagogique »

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.