Ecole inclusive : quelles formations ?

Ecole inclusive : quelles formations ?

Avec pour objectif une école pleinement inclusive en 2022, la circulaire de rentrée, école inclusive met l’accent sur sept axes à développer : consulter le bulletin officiel

Pour atteindre cet objectif, quelle part prend la DFIE pour former les personnels de l’Académie de Lyon ?

Les formations d’initiative locale visent à accompagner les projets d’établissement par la formation au plus près des besoins acteurs de terrain. Elles permettent de développer des pratiques collectives adaptées au contexte de chaque établissement et contribue à construire des compétences professionnelles communes à un ensemble de personnels. La durée moyenne des FIL est de 9 heures et un nombre minimal de 15 participants est exigé. Après un temps d’écoute des personnels de direction et de quelques personnels souhaitant participer au stage, un contrat fixe les objectifs et les modalités de la formation.

Si plusieurs établissements scolaires du second degré ou du premier et du second degré souhaitent une formation commune, la formation devient une action locale prioritaire (ALP). Les ALP inter-degré ont une durée moyenne de 12 heures et le nombre de participants est de 20 personnels, 10 du premier degré et 10 du second.

Dans le domaine de l’adaptation scolaire et de la scolarisation des élèves en situation de handicap (ASH), pour la prise en compte des élèves à besoins éducatifs particuliers et l’école inclusive, 46 formations d’initiative locale et 10 actions locales prioritaires ont été réalisées dans l’académie de Lyon durant l’année scolaire 2018-2019. La répartition géographique des 56 actions de formation s’est traduite en 17 formations dans l’Ain, 14 dans la Loire et 25 dans le Rhône. 13 de ces actions ont concerné des lycées généraux et technologiques et professionnels et 43 les collèges.

Avec les progrès des neurosciences, la communauté éducative a pris conscience que « comprendre le cerveau » pouvait permettre d’imaginer de nouvelles pistes dans le domaine des adaptations pédagogiques au bénéfice des élèves en situation de handicap ou à besoins éducatifs particuliers ou d’en conforter d’anciennes. Cette thématique est apparue dans la grande majorité des demandes de formation. Les réponses apportées ont contribué à réaliser un état des lieux objectifs des connaissances actuelles au carrefour des neurosciences cognitives et de l’apprentissage.

A ce jour, 30 formations d’initiatives locales ou actions locales prioritaires dans le domaine des élèves à besoins éducatifs particuliers ont d’ores et déjà été demandées par des établissements scolaires de notre académie pour une mise en œuvre durant la prochaine année scolaire.

Les onze formatrices académiques à valence ASH, titulaires du certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap (2 CA-SH) et du certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive (CAPPEI) sont intervenues sur cette thématique dans les trois départements de l’académie. Des chercheurs sont parfois venus en renfort des formatrices de la DFIE contribuant à offrir aux personnels des réponses à deux voix.

Gageons que les 1200 enseignants et personnels éducatifs qui ont bénéficié de ces formations favoriserons plus encore la réussite de leurs élèves.

Thierry Gozzi et Patrick Stefani, Ingénieurs de la formation -DFIE

Les commentaires sont clos.