LES FORMATIONS DE PROXIMITÉ

LES FORMATIONS DE PROXIMITÉ



FORMATIONS D’INITIATIVE LOCALE (FIL)

Une formation d’initiative locale vise à accompagner le projet d’établissement par la formation au plus près des acteurs de l’EPLE.

Elle a pour but de développer des pratiques collectives adaptées au contexte de chaque établissement et de construire des compétences professionnelles communes à un ensemble de personnels.

Cette intervention sur site vient en appui du projet d’établissement ou permet d’en développer de nouveaux axes. Elle dépasse donc le cadre d’une formation circonscrite à des personnes qui souhaitent réaliser dans leur établissement un stage par ailleurs programmé dans le PAF. Elle a pour vocation à s’inscrire de façon plus large dans la dynamique même de la politique éducative de l’établissement.

La DFIE répond à toute demande de formation d’initiative locale en provenance des établissements en les aidant à mobiliser leurs ressources internes, en faisant appel à ses formateurs académiques, en mobilisant le savoir-faire de formateurs universitaires dans le cadre du pôle de professionnalisation, ou en sollicitant les groupes de formateurs travaillant sous la responsabilité des corps d’inspection.

Dans le prolongement des offres académiques, les FIL sont portées par les établissement et trouvent leur place tout au long de l’année.

Étapes de mise en place d’une FIL

  • Demande de FIL à adresser par le chef d’établissement à la DFIE (dfie@ac-lyon.fr) via le formulaire :
    • Formulaire de demande de FIL 2019-2020
  • Analyse de besoins réalisée par les formateurs en deux temps : un temps avec l’équipe de direction et un temps avec des représentants des stagiaires afin de cerner les besoins/attentes et de fixer les modalités d’intervention.
  • Rédaction d’un contrat de formation signé par le chef d’établissement et un représentant des stagiaires.

Les FIL peuvent également être mises en place pour un groupe d’EPLE géographiquement proches, un territoire ou un bassin ayant la même problématique. Elles sont notamment utilisées pour :

  • organiser des formations interdegrés dans le cadre du cahier des charges des formations interdegrés,
  • organiser des formations disciplinaires ou transversales sur les territoires éloignés des cœurs géographiques de formation,
  • accompagner des établissements ayant une problématique de formation commune (orientation, liaison collège/lycée, accueil des contractuels…).

Le formulaire de demande est alors à compléter par le chef de l’établissement support de la formation.

ACTIONS LOCALES PRIORITAIRES INTERDEGRÉS (ALP IDG)

L’action locale prioritaire interdegrés (ALP IDG) est un dispositif de formation qui permet de répondre à des besoins du terrain tout en assurant la continuité entre le premier et le second degré.

Ce dispositif de formation est demandé conjointement par un chef d’établissement et un IEN de circonscription, dans le cadre de cahiers des charges validés par la délégation à la formation, innovation, expérimentation (DFIE), les doyens IEN et IA-IPR, la correspondante académique de l’Education prioritaire et les directions académiques.

En 2019-2020, ce dispositif évolue pour répondre à de nouveaux enjeux : prise en compte des PPCR et des rendez-vous de carrière, nouvelles logiques de territoires, décloisonnement de l’éducation prioritaire… S’il est toujours possible de mettre en œuvre une ALP IDG dans un réseau ou secteur, une ALP IDG pourra également être déployée à l’échelle de plusieurs réseaux ou secteurs.

La demande d’ALP interdegrés se fait lors de l’appel d’offres ouvert au mois de mai (N-1). Elles sont étalées tout au long de l’année selon un calendrier fixé en amont par les services de formation des trois départements afin d’assurer les remplacements des enseignants du premier degré.